Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog de développement personnel

Psaume de David 43

Publié par Parti de Zéro  - Catégories :  #Psaumes

Psaume de David 43

Psaume 43

Pour débrouiller une affaire délicate.

 

La patrie en danger, les maux de la guerre, le pillage, le démembrement et le vol de nos provinces par l'ennemi et relèvement par la prière et l'énergie.

Les bons se plaignent que la religion soit outragée par les mauvais exemples des grands, et par la corruption des méchants : ils demandent à Dieu protection. Ce psaume s'applique aux apôtres et aux Martyrs.

1. Mon Dieu, nous avons entendu de nos oreilles, nos pères nous ont annoncé.

2. L’œuvre que vous avez faite durant les jours de leur vie : et dès les temps les plus anciens ;

3. C'est-à-dire que votre main puissante a supprimé les nations étrangères, pour nous implanter à leur place : que vous avez frappé et renié d'autres peuples.

4. En effet, ce n'est pas à la pointe du glaive que nous avons conquis la terre : et ce n'est pas la force de notre bras qui a fait notre salut.

5. Mais c'est votre droite, c'est votre bras, c'est l'éclatante bonté de votre visage : parce que vous avez mis en nous vos complaisances.

6. Vous êtes mon Roi et mon Dieu : vous seul avez préparé et conduit les nombreux sauvetages de votre peuple.

7. Avec vous, comme d'un coup de corne puissant, nous renverserons à terre tous nos ennemis, et dans la force de votre Nom nous pourrons mépriser quiconque veut s'élever contre nous.

8. Car ce n'est pas dans mon arc que j'ai mis ma confiance, et mon épée ne saurait me sauver.

9. C'est vous, au contraire, qui nous sauvez de ceux qui nous veulent du mal ; qui confondez ceux nous haïssent.

10. Chaque jour nous nous réjouirons en Dieu : et nous chanterons son Nom jusqu'à la fin des siècles.

11. Mais hélas ! maintenant vous nous rejetez et nous couvrez de confusion : vous ne voulez plus, Dieu Puissant, marcher avec nos armées.

12. Vous nous laissez traîner en captifs derrière nos ennemis : et ceux qui nous détestent peuvent nous piller à loisir.

13. Nous voici pantelants comme des brebis à l'étal du boucher ; nous sommes dispersés à travers toutes les nations.

14. Vous avez vendu votre peuple pour rien : et dans ces échanges qu'on a faits de nous il n'y a eu aucun profit.

15. Nous sommes devenus la honte de nos voisins : un sujet de moquerie et de dérision pour ceux qui nous entourent.

16. On nous propose en exemple parmi les nations : les peuples à notre vue secouent la tête.

17. Le long des jours lourdement me pèse cette honte : et la confusion qui rougit mon visage m'enveloppe tout entier,

18. Chaque fois que j'entends parler contre moi et m'adresser des injures : chaque fois que je vois mon ennemi et mon persécuteur.

19. Tous ces maux sont venus fondre sur nous, et cependant nous ne vous avons pas oublié : et nous n'avons pas agi méchamment contre votre alliance.

20. Et notre cœur ne s'est pas éloigné de vous : ni vous non plus n'avez détourné nos pas de votre voie.

21. Quoique vous nous ayez humilié dans un lieu d'affliction : et que l'ombre de la mort nous ait envahis.

22. Si nous avons oublié le nom de notre Dieu, et si nous avons tendu nos mains vers un dieu étranger,

23. Est-ce que Dieu ne nous en demandera pas compte ? car c'est lui qui sait ce qu'il y a de plus caché au fond des cœurs.

24. A cause de vous nous sommes mortifiés tous les jours : on nous regarde comme des brebis bonnes à égorger.

25. Debout, Seigneur, pourquoi semblez-vous dormir ? Levez-vous et ne nous repoussez pas toujours ainsi.

26. Pourquoi détournez-vous votre visage de nous ? pourquoi oubliez-vous notre misère et nos tribulations ?

27. Car notre âme est humiliée dans la poussière : notre ventre est collé contre terre.

28. Levez-vous, Seigneur, venez à notre aide : et rachetez-nous pour I'honneur de votre Nom.