Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog ou sont rassemblés des prières, évangiles, angéologie traditionnelle. Pratique des soins énergétique et des soins pour la guérison des malades. Apprenez de jour en jour à maîtriser les éléments pour vous rendre la vie plus belle. Namasté.

26 Sep

Quels Saints fêtons nous le 26 Septembre

Publié par Parti de Zéro  - Catégories :  #Saints

Ce jour le 26 septembre, nous faisons mémoire de :

 

- Saints Côme et Damien, Martyrs

- Saint Sénateur, Martyr d'Albano

- Saint Nil de Rossano, Fondateur de l'Abbaye de Grottaferrata

Quels Saints fêtons nous le 26 Septembre

Saints Côme et Damien, Martyrs

 

Jumeaux et chrétiens, nés en Arabie, Côme et Damien se sont dévoués gratuitement au soin des malades après avoir étudié la médecine en Syrie. Ils ont été martyrisés durant le règne de l’empereur Dioclétien. Ils sont patrons des médecins, des chirurgiens et des pharmaciens.

L’attention aux malades a été le levier central de leurs vies qui se déroulent au troisième siècle, au moment des persécutions contre les chrétiens. Ils soignaient les malades sans se faire payer et ils ont été surnommés pour cela anargiri, mot grec qui signifie «sans argent». Leur renommée d’hommes courageux, de grands bienfaiteurs, se répand rapidement dans toute la région. L’activité de ces saints ne se limite pas seulement aux soins du corps. Dans l’exercice de leur profession ils visent aussi le bien de l’ âme par l’exemple et la parole. Ils réussissent à convertir au christianisme de nombreux païens. Est resté célèbre l’épisode de la guérison d’une femme, du nom de Palladie, souffrant de saignements, et qui, en signe de gratitude offre trois œufs aux deux frères. Après leur refus catégorique, elle supplie Damien d’accepter ce petit don au nom du Christ. Damien, pour ne pas offenser la femme, accepte les œufs. Mais cela provoque la colère de Côme qui demande publiquement de ne pas l’enterrer ensemble avec son frère, après leur mort.

Le martyre

Leur supplice est raconté par la Légende dorée, selon laquelle les deux frères ont été d’abord jetés dans le feu d’où ils sortent indemnes. Ensuite, ils sont condamnés à la lapidation, mais les pierres lancées contre eux retombent en arrière. Successivement, les flèches lancées par les archers blessent plutôt les bourreaux. En fin de compte, les deux frères sont décapités.

Qu’ils ne soient pas séparés…

Dans la peinture de Fra Angelico, la représentation de la sépulture des deux saints se fonde sur ce qui est rapporté par la Légende dorée. Selon cette narration, le dromadaire qui transportait la dépouille de saint Damien commença à l’ improviste à parler avec une voix humaine et prononce ces paroles: «Nolite eos separare a sepultura, quia non sunt separati merito»(Qu’ils ne soient pas séparés dans la sépulture car ils ne sont pas différents dans le mérite). L’Eglise fête les Saints Côme et Damien le 26 septembre. Leur culte s’est répandu depuis l’Orient en Italie, surtout à Rome et dans les Pouilles.

Quels Saints fêtons nous le 26 Septembre

Saint Sénateur, Martyr d'Albano

 

On ne sait presque rien de Sénateur, probablement martyr des tout premiers siècles chrétiens. On le suppose originaire d’Albano Latiale, car des sources font état de l’existence d’une église à lui dédiée dans ce célèbre centre de la via Appia, où se produisaient de grands miracles.

ou Senator.

"Catacombe de la fin du III-IVe siècle, qui continue d'être fréquentée jusqu'en plein Moyen Âge, en tant que sanctuaire du martyr de ce nom. Situé près du Couvent des Pères Carmélites de Sainte-Marie-de-l'Étoile, sur le tracé de l'ancienne Via Appia, le monument conserve une série importante de fresques paléochrétiennes et médiévales. La 'crypte historique', centre du culte du martyr Sénateur, se présente comme un monument important, tout comme la partie restante du cimetière entièrement creusé dans les espaces d'une ancienne carrière de sable qui, déjà dans la première moitié du IIIe siècle, avait abrité un hypogée funéraire païen." (source: Catacombes du Latium)

 À Albano dans le Latium, saint Sénateur, martyr.

Martyrologe romain

Saint Nil de Rossano, Fondateur de l'Abbaye de Grottaferrata

SAINT NIL DE ROSSANO, FONDATEUR DE L'ABBAYE DE GROTTAFERRATA

Calabrais de Rossano, où il naît en 910, Nicolas entre chez les moines de S. Basile. Peu après il se fait ermite, adonné à la prière et à l’étude; il devient vite un modèle pour les autres moines. Refusant tout honneur il émigre à Capoue puis à Gaeta. Il fonde l’Abbaye de Grottaferrata près de Rome.

Ce Calabrais était un haut fonctionnaire d'origine grecque, comme beaucoup dans cette région. Il s'était converti à la mort de sa femme et fonda un monastère à Grottaferrata dans le Latium. Ce monastère basiléen (qui suit la Règle monastique de Saint Basile) existe encore.

 Voir aussi sur Myriobiblos (Eglise de Grèce):

"Saint Nil n'est pas mentionné dans les synaxaires byzantins. Nous l'ajoutons ici non seulement pour son intérêt propre, mais aussi pour signaler l'importance de la présence monastique byzantine en Italie du Sud, région qui, avec la Sicile, resta attachée à l'Église Orthodoxe jusqu'au 15-16e siècle."

Dans la campagne de Tusculum, près de Rome, en 1004 ou 1005, saint Nil, abbé. Né en Calabre dans une famille grecque, il s'appliqua à mener la vie monastique en Calabre et en Campanie, sans se laisser arrêter par les difficultés de son temps, puis fonda à Grottaferrata un monastère célèbre selon la Règle de saint Basile, et y mourut à l'âge de quatre-vingt-dix ans.

Martyrologe romain

« Un saint c’est avant tout un vivant. Il est présent à la vie du monde, à l’écoute des appels des hommes au milieu desquels il vit.

Ne confondons pas d’ailleurs la sainteté avec l’image que les hommes s’en sont faite au cours des âges ; cette image est l’écorce changeante qui attire l’attention : on admire les miracles, les extases, les mortifications des saints.

La sainteté profonde, elle ne change pas ; elle est le fruit de l’amour que l’esprit verse au cœur des croyants et qui fait d’eux des fils de Dieu, pleins d’espérance en leur Père, le Dieu vivant. »

Bonne fête à tous les Côme, Damien, Sénateur, Nil.

Que le Seigneur Jésus vous bénisse. Amen.

Quels Saints fêtons nous le 26 Septembre

Saint Nil de Rossano,

Fondateur de l'Abbaye de Grottaferrata

Calabrais de Rossano, où il naît en 910, Nicolas entre chez les moines de S. Basile. Peu après il se fait ermite, adonné à la prière et à l’étude; il devient vite un modèle pour les autres moines. Refusant tout honneur il émigre à Capoue puis à Gaeta. Il fonde l’Abbaye de Grottaferrata près de Rome.

Ce Calabrais était un haut fonctionnaire d'origine grecque, comme beaucoup dans cette région. Il s'était converti à la mort de sa femme et fonda un monastère à Grottaferrata dans le Latium. Ce monastère basiléen (qui suit la Règle monastique de Saint Basile) existe encore.

 Voir aussi sur Myriobiblos (Eglise de Grèce):

"Saint Nil n'est pas mentionné dans les synaxaires byzantins. Nous l'ajoutons ici non seulement pour son intérêt propre, mais aussi pour signaler l'importance de la présence monastique byzantine en Italie du Sud, région qui, avec la Sicile, resta attachée à l'Église Orthodoxe jusqu'au 15-16e siècle."

Dans la campagne de Tusculum, près de Rome, en 1004 ou 1005, saint Nil, abbé. Né en Calabre dans une famille grecque, il s'appliqua à mener la vie monastique en Calabre et en Campanie, sans se laisser arrêter par les difficultés de son temps, puis fonda à Grottaferrata un monastère célèbre selon la Règle de saint Basile, et y mourut à l'âge de quatre-vingt-dix ans.

Martyrologe romain

Commenter cet article

À propos

Blog ou sont rassemblés des prières, évangiles, angéologie traditionnelle. Pratique des soins énergétique et des soins pour la guérison des malades. Apprenez de jour en jour à maîtriser les éléments pour vous rendre la vie plus belle. Namasté.